HAUTE AUTORITÉ CHARGÉE DE LA COORDINATION DE LA SÉCURITÉ MARITIME, DE LA SÛRETÉ MARITIME ET DE LA PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT MARIN
Appel d’urgence 119

Du 21 au 22 octobre s’est tenue à Rabat au Maroc une rencontre de représentants des Etats membres de la de la Conférence Ministérielle sur la coopération Halieutique entre les Etats africains riverains de l’Atlantique (COMHAFAT), afin de faire le point sur les mesures prises depuis 2017  contre la piraterie maritime et la pêche illégale et d’envisager des mesures plus fortes.

Cette rencontre fait suite à celle de Tanger tenue en septembre 2017 et qui avait abouti à des engagements forts consignés dans la « déclaration de Tanger », du nom de la ville hôte de ces assises.

Les représentants des douze pays membres du COMHAFAT ayant pris part à la rencontre ont fait le point de  la situation actuelle de la piraterie dans  leurs pays respectifs et ont échangé sur les  menaces pouvant survenir au niveau de l’océan atlantique.

Face à un diagnostic peu reluisant, et la faiblesse de la réponse opérationnelle, les participants sont convenus de la nécessité de faire front commun pour une meilleure maîtrise de la menace. C’est ainsi que des recommandations ont été émises dans le sens de la mise en place d’une stratégie commune de lutte contre ce fléau qui ravage les économies africaines.

Parmi les recommandations, on peut noter l’implication des MRCC dans la prise en charge des risques et menaces relatifs à la sûreté maritime car ces centres sont par excellence des lieux de collecte, de traitement et d’échange de l’information maritime. A cet effet, un renforcement de capacités du personnel servant dans les MRCCs s’avère nécessaire.

Entre autres recommandations, on peut noter la nécessité de transposer dans les lois nationales, toute règlementation internationale relative à la lutte contre la piraterie maritime et de favoriser le partage de l’information maritime particulièrement celle afférente à ladite menace.

Pour rappel, la COMHAFAT compte 22 Etats membres dont le Benin, le Togo, le Cap-vert, la Mauritanie, la Guinée Bissau, la République de Guinée, la Gambie, le Sénégal entre autres.

Le Sénégal était représenté à la rencontre par la HASSMAR.

 

 

 

Catégorie: 
Actualité